Édito

Édito du 4 octobre 2018

Le meeting aérien de Villaroche nous a permis de revoir ces belles machines que certains se sont appliqués à restaurer ou entretenir pour le plaisir des yeux des fans (dont je suis) des “coucous” des derniers conflits mondiaux. Du North American P-51D Mustang, au Spitfire, en passant par le Messerschmitt 109, sans oublier le Chance Vought F4U-5N Corsair (la photo, mon préféré avec le Mustang), et bien d’autres encore… le tarmac était tapissé de ces merveilleuses machines qui ont pris leur envol les unes après les autres durant une quizaine de minutes. C’était tout à fait génial.

Avant tout, commençons par la petite piqure de rappel, indispensable, concernant notre association que nous avons créée avec trois objectifs bien précis:

1. Aider les victimes ou futures victimes de notaires peu scrupuleux ;

2. Trouver des magistrats intègres soucieux de leur déontologie ;

3. Créer un groupe d’éthique.

Nous sommes une association jeune et nous constatons que la plupart des personnes, qui viennent vers nous ont déjà été vers une autre association sans avoir pu obtenir gain de cause, se sont rabattues vers nous, nouvelle association.

Nous aimerions avoir un retour de tous ceux et celles qui sont venus vers nous et à qui nous avons donné des solutions. Certains le font, d’autres oublient. N’hésitez pas à nous tenir au courant en nous envoyant un message sur contact@lesoleildeseniors.com. C’est important pour nous !

Quoiqu’il en soit, notre premier constat, avec les magistrats qui nous soutiennent est que vos protestations arrivent souvent trop tard. Sachez que lorsque nous prenons un dossier, nous devons remonter dans le sens inverse de la procédure et dans ce cas là, cela devient beaucoup plus long et plus difficile. Il faut s’armer de beaucoup de patience.

Comme vous le savez les magistrats qui ont pris une décision, ne reviennent jamais en arrière, même si elle est fausse. Nous remettons en question leurs décisions, vous vous imaginez un peu ? Nous nous attaquons aux “chapelles” de la magistrature où chacun se considère comme un monarque constitutionnel. Et comme vous le savez, leur faire dire qu’ils ont fait une erreur, est quasi impossible. Les magistrats qui travaillent pour nous et pour vous, par voie de conséquence, sont bien obligés d’user de diplomatie. Et la diplomatie, ça prend du temps même si nous avons les textes de loi avec nous.

Nous avons donc décidé qu’il devient nécessaire de “bâtir” autrement le site de notre association. Nous sommes en train de le paufiner et d’y apporter de nouvelles rubriques. Il nous paraît indispensable de vous “armés” avant de rentrer en contact avec un notaire et un avocat, de façon à ce que votre interlocuteur vous prenne au sérieux et évite de vous rouler dans la farine.

Changeons maintenant de sujet.

Suite à mon Edito No 8 de septembre, je me suis retrouvé à farfouiller sur internet où j’ai découvert un homme, un vrai, qui sait parler cash. Il s’agit de Charles Gave (cliquez dessus). Ce monsieur est “tout simplement” économiste, financier et entrepreneur français. Il a consacré sa carrière à la recherche économique, dont il a fait son métier en créant Gavekal, une société de conseil en allocation d’actifs aux gérants de fonds. A mon avis, c’est lui que l’on devrait avoir comme ministre des Finances.

En effet, je ne suis pas le seul à estimer que nous sommes gouvernés par des irresponsables incompétents égocentriques (si l’on prend les deux premières lettres de ces mots, nous avons le mot “IrInEg”, “irineg” est l’anagrame de Niger, pays de l’ouest africain, dont les dirigeants sont corrompus et dont certains ont fait école chez nous – sans commentaire), avides de pouvoir.

Je lisais ce texte il y a quelque temps : « …Ces gens (les “Irineg” donc) ont été choisis pour leur capacité inouïe à “bobarder”, à contourner la vérité, à utiliser le déni comme bouclier psychologique indéboulonnable. Ce sont des parvenus, non parce qu’ils ont démontré leur capacité à gérer un pays, mais bien pour avoir été plus féroces, plus méchants, plus industrieux en coulisse, plus machiavéliques, plus fourbes et retors que leurs adversaires. Les Irineg sont là parce qu’ils ont survécu, ce qui fait d’eux non des héros, mais les pires magouilleurs, les pires comploteurs, les traîtres les plus veules. Ceux que nous voyons émerger actuellement sont le résultat d’une sélection cancéreuse et perverse qui aura permis de filtrer et ne conserver que ceux qui sont, justement, prêts à tout pour arriver à leur place, des raclures qui n’hésiteront pas à griller un homme et sa famille pour aboutir à leurs fins. »

C’est dans ce contexte, que les remarques de Gérard Longuet (ancien ministre) éclairent fort bien la nature réelle de cette gestion calamiteuse : « Quand vous devenez chef de parti, vous êtes obligé de vous battre avec des gens qui inventent tous les matins quelque chose pour exister eux-mêmes et en général en crachant dans la soupe qu’on devrait manger en commun. »

C’est, en réalité, un excellent résumé non seulement de la façon dont fonctionne un parti politique, mais, à plus forte raison, dont fonctionne un gouvernement et, plus généralement, l’État français actuellement : tant dans les administrations qu’aux différents niveaux de pouvoir, tout est fait pour que les uns tirent joyeusement dans les pattes des autres, ce qui au passage coûte des fortunes aux Français obligés de supporter ce genre de comédies. Les petits jeux de pouvoir qui agitent le microcosme d’un parti sont fidèlement reproduits dans les couloirs de l’Assemblée, du Sénat et de chacun des ministères, avec en surcroît la démultiplication des frictions et des gabegies qu’entraîne l’accès aux ressources “quasi-inépuisables” des caisses publiques.

Et nous continuons à voter pour ces escrocs !!!…

Et c’est aussi une des causes pour laquelle, malheureusement : “La crise se prépare”, voilà ce qu’annoncent de nombreux experts, confidentiels ou connus du grand public (Charles Gave – DSK – Jean-Claude Trichet, ex-président de la BCE).

DSK dont la carrière s’est brutalement arrêtée dans les conditions que l’on sait, n’en reste pas moins un fin connaisseur du monde financier. Interviewé dernièrement il déclarait que “nous sommes moins bien préparés qu’en 2008”. Quant à JC Trichet, il a osé révéler publiquement “que le surendettement massif des économies avancées, a été un facteur essentiel dans le déclenchement de la crise financière mondiale des années 2007 et 2008. Or, aujourd’hui, la croissance de l’endettement des pays avancés a ralenti, mais ce ralentissement est compensé par une accélération de l’endettement des émergents. Ce qui rend aujourd’hui l’ensemble du système financier mondial au moins aussi vulnérable, sinon plus, qu’en 2008”.

“Mais que faire ?”, vous allez me dire. Un bon conseil : laissez le moins possible d’argent sur votre compte bancaire, mettez-le dans une “boîte à biscuits”, investissez dans une société, achetez un bien immobilier, vendez vos assurances-vie, achetez de l’or physique. Vous avez le choix. Les millionnaires, eux, investissent à tout-va dans l’immobilier. Quant aux milliardaires, ils vont en Suisse et achètent des rues entières à Gstaad. Eh oui, l’euro est devenue une monnaie de singe, alors il est nécessaire d’en avoir le moins possible !!…

Comme vous le constatez, la confiance en l’euro se réduit comme peau de chagrin.

Sur ces bonnes paroles :

Ne perdez pas de vue l’essentiel de notre association, la réalisation d’une confrérie d’éthique qui devient de plus en plus nécessaire et utile pour vous, pour nous tous. Alors n’hésitez pas à vous inscrire au moins comme “Adhérent Citoyen” : c’est gratuit et cela reste confidentiel.

Transformons-nous en force silencieuse, tranquille, mais vive.

Et je répéterai la citation du Dalaï Lama : « Si vous avez l’impression d’être trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir. »

Soyez très très nombreux à nous rejoindre.

À la prochaine,

Claude

 

 

 

 

Le Soleil des Séniors
Association
© Copyright 2017

12, rue Anselme
93400 Saint-Ouen

06 51 31 68 60
contact@lesoleildeseniors.com

Qui sommes-nous ?
Contact
Mentions légales
Seine-Saint-Denis
Saint-Ouen
Région Île-de-France